Le mot du V:.M:.C:.

admin March 22nd, 2008

Dès l’origine de la conscience, les hommes cherchèrent à comprendre et à expliquer leur présence sur Terre pour donner un sens à leur existence involontaire et éphémère. Ils tentèrent de calmer leur peur d’être au monde et de le quitter avec désillusion et insatisfaction. A partir de là l’homme construisit des modèles de l’univers en partant d’un chaos originel pour tendre vers une harmonie du monde. Le passage du chaos vers l’harmonie, représente la mise en ordre des lois universelles dans le cosmos. L’harmonie ainsi établie se projette sur l’homme et le microcosme. Ainsi, l’homme devient le miroir conscient de l’univers. Dès lors, on peut suggérer à l’homme de trouver sa propre harmonie en s’associant aux lois universelles dont l’origine est supposée être l’œuvre d’un esprit qui lui est supérieur. La transformation du chaos en un ordre harmonieux est assimilable à l’apparition de la Lumière dans le monde et surtout dans le cœur et l’esprit de l’individu. Pour le Franc-Maçon, la Lumière a une grande valeur symbolique qui est communiquée lors de chaque initiation.


Les religions sont supposées apporter des réponses aux interrogations de l’homme concernant sa place dans le monde et la finalité de son destin. Ces réponses sont devenues au fil du temps des dogmes et qui ont abouti à un moralisme social qui réduit l’individu à un genre de dépendance intellectuelle.

Les traditions dites initiatiques bâtirent leurs fondations grâce à une conscience primordiale mythique enrichie de symboles. De nombreuses voies qui se détachent des religions, ont été explorées depuis les temps immémoriaux par des hommes libres .Ces voies sont destinées à éveiller chez l’homme des représentations collectives anciennes, liées à des aspirations nouvelles dans les quelles se projettent les aspirations individuelles et sociétales de l’homme contemporain.

Les mythes et les symboles aident à résoudre la contradiction entre la raison et le sentiment.  Ils révèlent toujours une situation limite de l’homme. Les aventures décrites dans ces mythes, issus de civilisations éloignées aussi bien géographiquement que temporellement, se ressemblent de manière troublante.

Le vrai destin de l’homme n’est ni politique ni mystique ; il est spirituel. Les mystères, la poésie et la face cachée des mythes constituent un fabuleux terrain de recherche pour manifester à l’homme le sens de son être et de son devenir. La Franc-Maçonnerie est le dépositaire contemporain de tous les mythes et pensées où l’homme recherche une explication valable de lui-même. Contrairement aux religions, il ne s’agit pas de concevoir l’homme, mais de l’éveiller en lui les possibilités pour retrouver les chemins multiples le menant vers la connaissance.

La Franc-Maçonnerie utilise le langage du symbolisme, porteur de sensibilité et de beauté, qui emprunte la voie de l’imagination. Ce langage évoque l’observation du monde, ainsi que les émotions et les passions humaines pour les réconcilier avec la raison. Il s’agit de rechercher une part de vérité que tout être humain porte en lui en s’engageant sur la voie de la quête initiatique. Cette recherche purement personnelle n’a pas besoin d’être justifiée par autrui et pour l’initié il ne s’agit ni de s’en affecter ni de s’en glorifier .La finalité de la quête est l’émancipation et la libération de l’homme de ses préjugés pour arriver au paradigme « connais-toi toi-même ». Les Franc-maçons traduisent ainsi le sens de leur enseignement et de leur travail fraternel par une volonté de « réunir ce qui est épars ».

Au nom du Vénérable Maître en Chaire de la Loge Les Frères Bâtisseurs

Login