Archive for May, 2009

Discours sur la Vertu

admin May 21st, 2009

Né le 30 août 1929, en Chine, François Cheng est issu d’une famille de lettrés et d’universitaires — ses parents comptaient parmi les premiers étudiants boursiers envoyés aux États-Unis. Études secondaires à Chongquing de 1937 à 1945. La guerre terminée, la Chine sombre peu après dans la guerre civile qui jeta la jeunesse dans le désarroi ou la révolte. Après un temps d’errements, il entre à l’Université de Nankin.


Début 1948, son père participe, en tant que spécialiste des sciences de l’éducation, à la fondation de l’UNESCO, grâce à laquelle il peut venir en France. Il se consacra à l’étude de la langue et de la littérature françaises. Il dut cependant traverser une assez longue période d’adaptation marquée par le dénuement et la solitude avant d’obtenir en 1960 un emploi stable au Centre de linguistique chinoise (devenu plus tard le Centre de recherches linguistiques sur l’Asie orientale à l’École des hautes études en sciences sociales). Parallèlement à son travail, il s’est employé à traduire les grands poètes français en chinois et à rédiger sa thèse de doctorat.

En 1969, il a été chargé d’un cours à l’Université de Paris VII. À partir de là, il mènera de front l’enseignement et une création personnelle. Il sera naturalisé français en 1971. En 1974, il devient maître de conférences, puis professeur à l’Institut national des langues et civilisations orientales, tandis que ses travaux se composent de traductions des poètes français en chinois et des poètes chinois en français, d’essais sur la pensée et l’esthétique chinoises, de monographies consacrées à l’art chinois, de recueils de poésies, de romans et d’un album de ses propres calligraphies.

Il se verra attribuer le prix André Malraux pour Shitao, la saveur du monde, le prix Roger Caillois pour ses essais et son recueil de poèmes Double chant, le prix Femina pour son roman Le Dit de Tianyi et le Grand prix de la Francophonie pour l’ensemble de son œuvre. Docteur honoris causa de l’université de Bergame (Italie) et de l’Institut catholique de Paris (2007).
Il a été élu à l’Académie française, le 13 juin 2002, au fauteuil de Jacques de Bourbon Busset (34e fauteuil).

Voici une lecture audio du Disours sur la Vertu prononcé par François Cheng à l’Académie Française le 29 novembre 2007

 
icon for podpress  Standard Podcast [12:16m]: Play Now | Play in Popup | Download

Vous pouvez également télécharger le texte intégral au format PDF

La FM n’est pas une secte !

admin May 21st, 2009

Eh non, cela pour plusieurs raisons :

1.Personne ne détient une vérité. Chaque membre cherche la sienne sur le chemin de sa vie. Celui-ci est unique. Chaque membre est donc seul sur sa voie.


2.S’il n’y a pas une vérité, il n’y a pas d’enseignement à transmettre. Plutôt une méthode et des outils. A chacun de les utiliser à son rythme, selon ses compétences, ses envies.


3.La cotisation annuelle est abordable : CHF 350,- dans notre Atelier. A vous de comparer avec d’autres associations ou clubs.


4.Difficile d’y entrer … Facile d’en sortir. La procédure d’entrée s’étend sur plusieurs mois, comprend des votes et des interviews par 3 membres chargés d’évaluer vos motivations et de déterminer si vos attentes sont susceptibles d’être satisfaites chez nous.

Pour sortir, il suffit de ne plus participer aux réunions et, par politesse, d’envoyer une lettre de démission de quelques lignes.

5.Et enfin, il n’y a pas de gourou ! Aujourd’hui, je suis le Vénérable Maître en Chair de ma Loge, son président, depuis sa fondation en septembre 2007.

Et, selon nos statuts, début juin 2009, je remettrai ma charge à mon successeur pour un mandat de 2 ans.

Notre rituel me fixe un rôle pour cette même durée : Je deviens obligatoirement  Gardien de la porte. Donc, après le 1er rôle, je serai chargé de la fonction la plus simple.

Il s’agit là non seulement d’un garde-fou, mais aussi d’un facteur de réflexion sur le pouvoir en général, les motivations pour le conquérir, la difficulté de bien l’exercer, son caractère forcément provisoire, etc …

Si ce texte suscite des questions, notre site vous permet de les poser. Nous y répondrons.

Le VMC

Login