admin April 21st, 2011

Lart de la Franc-Maçonnerie

L'art de la Franc-Maçonnerie

Avec plus de 300 chef-d’œuvres ayant enrichi le patrimoine artistique des loges européennes, l’histoire de la Franc-maçonnerie est expliquée et décryptée par l’intermédiaire des visuels les plus esthétiques.

La présence des trois musées maçonniques parisiens (“Musée de la Franc-maçonnerie”, “Musée de la Grande Loge de France”, “Musée de la maison des maçons de la Grande Loge Nationale Française”) et des musées des Beaux-arts de Brest, Pontarlier et Rouen représente à la fois un cautionnement et une présence fastueuse. De même, de nombreuses loges maçonniques suisses ont aussi participé à l’effort qualitatif commun.

Dans les œuvres phares :

* Des toiles des Maîtres de la peinture des XVIIIe et XIXe siècles, tels Gabriel de Saint-Aubin, Jacques Sablet, Rudolf Koller et Joseph Wyrsch.
* Des tapis et tableaux de loge rarissimes, dont trois sont uniques en Europe.
* Des peintures modernes (avec plusieurs œuvres de Jean Beauchard et Georges Oudot).
* Une somptueuse collection de bijoux des XVIIIe et XIXe siècles.
* De fantastiques porcelaines de ces mêmes périodes.
* Une collection de cannes maçonniques à système.
* Plusieurs pendules anciennes, dont l’une dite « de Cambacérès ».
* Des gravures, manuscrits, livres et partitions de musique dès le XVIIIe siècle.

Source:  salondulivre.ch

Protected: Introduction à la Kabbale

admin March 9th, 2011

This post is password protected. To view it please enter your password below:


  • Articles
  • Enter your password to view comments

Guématrie

admin February 13th, 2010

Guematria

La Guématrie est une forme d’exégèse propre à la Bible hébraïque dans laquelle on additionne la valeur numérique des lettres et des phrases afin de les interpréter. Elle se fonde sur la numération hébraïque, dans laquelle, comme dans les autres civilisations méditérranéennes anciennes, les nombres sont notés avec les lettres de l’alphabet. On reproche souvent aux techniques  numérologiques ( parfois à juste titre), de permettre des interprétations exagérées pouvant aller jusqu’au délire. Voici un article de Chalom Leubmen qui aborde la guematrie sous un angle rationnaliste . L’auteur propose quelques analyses et hypothèses quant au fondement et à la validité de cette technique.

Télécharger l’article au format PDF

Qui a peur des grands méchants Francs-Maçons ?

admin March 10th, 2009

Du 13 au 15 mars aura lieu à Lausanne la première édition du Conspiracy Film Festival qui présentera une série de films et de documentaires sur le monde contemporain dont l’excellent “le Monde selon Monsanto” qui a reçu le prix Albert Londres. Les films qui seront diffusés sont donc globalement des productions  sérieuses et bien documentées. Il faut malgré tout remarquer que lorsqu’il s’est agi de créer un visuel pour le festival, c’est un symbole que certains considèreront comme maçonnique (ou dans tous les cas ésotérique)  qui fut choisi…

Pour illustrer la notion de complot ou de manipulation, un marionnettiste aurait tout aussi bien fait l’affaire. Mais il semble bel et bien que le Delta Lumineux soit, dans l’imaginaire populaire,  associé de manière tenace au thème de la société secrète tentaculaire qui gouvernerait le monde de façon occulte. Théorie (trop) séduisante dont beaucoup de groupements anti-maçonniques se sont faits les porte-paroles. Le choix du delta lumineux est ambigu pour deux raisons principales: d’abord parce que les films du festival ont bien peu de chose à voir avec l’ésotérisme et ensuite parce le symbole en lui-même est difficilement interprétable comme désignant l’hégémonie chafouine d’un groupement humain.

À moins que le festival ne soit un hommage  aux frères  Lumière ou qu’il se soit donné pour but de faire la “Lumière” sur quelques tristes affaires, par ailleurs profanes, nous assistons ici à un usage quelque peu détourné de ce bon vieux triangle à des fins marketing. Ce ne sera ni la première, ni la dernière fois…

En attendant, pour ceux qui se demandent d’où ces théories du complot tirent leur popularité et leur pouvoir de fascination, voici quelques éléments de réponses dans cet entretien:

Pierre-André Taguieff: «ces théories répondent à un besoin de sens»*

Pierre-André Taguieff est historien des idées, philosophe et politologue. Il a écrit L’imaginaire du complet mondial, aspects d’un mythe moderne.

– Comment expliquer la séduction des théories du complot?

– Ces explications répondent à un besoin de sens global: le méga-complot mondial permet d’échafauder une sorte de philosophie de l’histoire destinée au grand public, une vulgarisation des grands récits explicatifs. Le développement des médias a encouragé cette utopie de la transparence, donnant aux gens l’envie d’une clé de compréhension et de maîtrise du monde. Dans mon livre L’imaginaire du complot mondial, je cite cinq raisons à cet engouement complotiste: affaiblissement des croyances religieuses, perte de foi dans le Progrès, refus de l’uniformisation des sociétés occidentales, besoin de savoir face à la complexification croissante du monde, nouvelles possibilités de communication liées à Internet. Bien que l’on trouve des théories du complot au Moyen Age (le «complot des lépreux» en 1321, celui jésuististe de 1614) on entre à partir de la Révolution française dans l’âge de l’incertitude, de la rupture avec la conception providentialiste de l’histoire — et des théories du complot. On assimilera à cette période des complots monarchistes, contre-révolutionnaires, jacobins, juifs, etc.

– Comment mener le débat avec un tenant de ces théories?

– J’avoue une certaine impuissance de la position rationnelle. L’attrait du complot, c’est aussi sa capacité à disqualifier les critiques au nom de la vérité cachée derrière les zones d’ombre des événements récents. Le 11 septembre, l’assassinat de Kennedy, l’accident de voiture de Lady Diana, etc, ce sont des faits complexes, mystérieux: le détective qui est en nous se pose la question: «à qui profite le crime?». D’autant que des théoriciens du complot intelligents existent: David Griffin, par exemple, s’est fondé sur les incertitudes du 11 septembre pour développer une contestation radicale et intéressante de l’explication officielle. Il faut insister ici sur l’engouement de la démarche «anti-expert» qui séduit tant le grand public internetisé, qui trouve sur la Toile toutes les interprétations possibles et imaginables, et en grande majorité des réponses complotistes. Là encore, il s’agit du prix à payer de la démocratisation d’internet: ce mélange de vrai et de faux qui, comme disait Paul Valéry, est pire que le faux. Les théoriciens du complot s’installent dans cette zone d’ambiguïtés, d’équivoques. Cela peut se traduire par des suggestions d’explications alternatives comme par des dogmes négationnistes à la Faurisson.

– Les carences de la théorie du complot ne risquent-t-elle pas de décrédibiliser l’appareil critique de gauche?

– C’est un risque que l’on trouve dans toutes les idéologies. Le marxisme peut devenir complotiste dès lors qu’on dénonce «les maîtres du monde qui tirent les ficelles». Jean Ziegler est typiquement un néo-marxiste complotiste, il énumère environ mille maîtres du monde dans son dernier livre! Il est prudent, il connaît les lois mais réactualise la vieille théorie antifinancière. Les frontières sont vite franchies: Le monde selon Monsanto est un film intéressant mais complotiste par nature car l’enquête est structurée par une visée complotiste, avec une mise en scène idoine, pour dénoncer une hydre internationale qui se repaît du sang des pauvres paysans. La frontière est mince entre les faits attestés, indiscutables, et la dérive paranoïaque: la CIA complote, c’est un fait, mais cela ne veut pas dire qu’elle dirige le monde! Au cœur du complot, il y a toujours une paranoïa. Un délire d’interprétation caractérisé fondé sur une vision pessimiste de l’histoire. Et surtout, rien n’arrive par hasard! Il n’y a pas de coïncidence pour les complotistes, tout a valeur de révélation.

– Umberto Eco a écrit Le pendule de Foucault sur cette base. Ses personnages y élaborent un «plan mondial» sur la foi d’un parchemin des Templiers qui s’avère finalement une liste de commissions…

– Cela montre que tout n’est pas négatif dans l’imagination humaine. L’idée de complot fournit une excellente substance littéraire et romanesque. Elle devient fâcheuse quand elle se politise, ou différencie mal la fiction des faits, comme le Da Vinci Code. C’est en dénonçant le soi-disant complot judéo-bolchévique, axé sur le faux historique des Protocoles des sages de Sion , que Hitler a amené l’Allemagne dans la guerre et la Shoah.

*Source 24H.ch

Pour aller plus loin:**

Les dernières recherches de même que ses analyses antérieures des Protocoles des Sages de Sion ont conduit Pierre-André Taguieff à s’intéresser de plus près aux théories du complot. Champ de recherche qui donne lieu à la publication de deux ouvrages  retraçant l’histoire du complotisme et de ses manifestations ésotéristes, antimaçonniques et antisémites. Ils montrent que ces théories qui étaient jusqu’alors l’apanage des idéologies d’extrême droite se sont transformées à la faveur notamment des nouvelles formes de communication.

  • La Foire aux illuminés. Ésotérisme, Théorie du complot, Extrémisme, Paris, Mille et une nuits, 2005
  • L’Imaginaire du complot mondial. Aspects d’un mythe moderne, Paris, Mille et une nuits, 2007.

**Source: Wikipedia

Suivant »

Login